play_arrow
favorite
05:14
KREOL LA PEYE' M
05:10
LAURA LAQUITAINE J'AI ENTENDU
05:05
SCORPIO APRAN'N TRAVAIL
05:02
THIERRY KONTROL TES YEUX ME PARLE
05:01
flyweb tropikal La savane latine
04:57
PRINCESS LOVER KA BU BRINHA
DÉDICACES

Interview/Guy Mimi (Homme de culture)

‘’ Les afro-descendants de France  doivent s’approprier la journée mondiale de culture africaine en s’impliquant davantage dans le processus de valorisation de notre culture  ’’

Depuis plus de 15 ans, il se bat pour la reconnaissance au sein de l’Unesco de la journée Mondiale de la Culture Africaine (Jmca).Homme de culture et des médias, Guy Mimi est naturellement sur tous les fronts pour la réussite de la 2ème édition de la  fête en vue de la  valorisation de la culture africaine et des  diasporas, prévue pour se tenir à Treichville, ‘’ cité d’intégration africaine’’ , le 24 janvier2021.A quelques heures donc de l’ouverture de cette journée culturelle , il revient sur la genèse de la création , situer les enjeux de ce rendez-vous culturel …et lance un appel à tous les mécènes culturels d’Afrique et de la diaspora pour la réussite de ce ‘’moment culturel  africain  ‘’.

Une journée mondiale  pour célébrer la culture africaine,  reconnue  par l’Unesco. Votre rêve est devenu une réalité ?

C’est depuis 2020 une réalité lorsque cette journée a été inscrite dans le calendrier officiel de l’Unesco  .Permettez-moi de faire la gênées de cet évènement culturel d’envergure qui se veut un tremplin  de la valorisation de la culture africaine. L’idée est née de la volonté d’un africain d’origine togolaise,  John Dossavi Ayité, journaliste, de faire de la valorisation de la culture africaine son combat. Il a été en première ligne   afin que les africains et les afro-descendants se retrouvent lors d’une journée entière pour valoriser leur culture ainsi que les us et coutumes. Nous sommes très ravis que cette journée soit reconnue dans le calendrier officiel de  l’Unesco depuis 2020.Cette édition verra la participation de la représentante de l’Unesco à Abidjan, Madame Anne Lemaistre, notre marraine qui  nous accompagne ainsi que la présence effective de la Ministre de la culture et de la Francophonie, Raymonde Goudou-Coffie, présidente de la cérémonie. Nous avons le soutien technique et  financier de  Totem communication, une agence de communication et évènementiel dirigée par Alafé Wakili.

Pour cette année, quel  a été le thème retenu et les raisons qui militent en faveur  de ce thème ?

‘’ Les alliances inter-ethniques et culturelles en Afrique’’, est le thème qui a retenu notre attention pour plusieurs raisons objectives et culturelles. En réalité, considérant l’environnement, l’actualité, il faut reconnaitre que ce thème est parfaitement approprié et colle à l’actualité immédiate de nos pays africains. En outre, nos partenaires institutionnels que sont l’Unesco et le ministère de la culture de Cote d’Ivoire inscrivent dans leur programme d’action la nécessité de préserver la paix sociale à travers les alliances ethniques dans nos pays. Je veux ajouter que le choix  de Treichville, ‘’ cité N’Zassa’’,  dans lequel cohabitent en bonne intelligence,  les africains de la sous –région (sénégalais, Congolais, Togolais, Maliens…), les ivoiriens, mais aussi les afro-descendants et même les Arabes (Libanais, Syriens..),  est la manifestation de notre volonté de réunir l’Afrique dans sa diversité et richesse  culturelle,  lors de cette célébration le 24 janvier.

Quels seront les temps fort de la célébration de  cette journée dédiée à la culture africaine ?

Nous allons assister à une grosse parade des communautés  culturelles africaines dans la commune de Treichville, ensuite une communication sera faite sur la thématique du jour. Laquelle communication sera prononcée  par un homme de culture de premier plan. Nous mettrons un point d’honneur à la réussite des prestations artistiques moderne et tradi-moderne, sans oublier l’adresse des autorités officielles. Enfin, un grand concert de l’artiste ivoirien, virtuose de la musique tradi-moderne ivoirienne, Luckson Padaud mettra fin à cette célébration.

Un message à l’endroit des afro-descendants, des ivoiriens de la diaspora et de tous les africains soucieux de valoriser la culture africaine ?

Je veux leur adresser  un message de fraternité en  souhaitant  qu’ils s’impliquent davantage à nos côtés pour la valorisation de la culture africaine car cette journée est la leur. Il ne faut pas attendre que les initiatives pour valoriser nos cultures viennent des institutions internationales,  l’Unesco, notamment …En clair, il faut qu’ils n’oublient pas cette date du 24 janvier 2021.

Un mot à l’endroit du ministère de la culture ?

Que le ministère de la culture propose cette journée en Conseil des Ministres afin qu’il soit célébrée avec les moyens financier à la hauteur de nos attentes pour prendre en compte les aspirations financiers des acteurs qui désirent s’impliquer.

  • La journée Mondiale de la Culture Africaine
  • Louis TANIN
  • 24/01/2021

0 commentaire
Soyez le premier à réagir !
Laissez un commentaire via le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION SUR VOTRE SMARTPHONE

RADIO FLYWEB TROPIKAL

Emportez votre radio dans votre poche partout avec vous ! Téléchargez notre application pour votre smartphone gratuitement et dès maintenant sur votre mobile Android ou iOS !